BONAMOUSSADI AURA BIENTÔT UNE NOUVELLE MORGUE

Le maire Gustave Ebanda a procédé à la pose de la première pierre de celle-ci ainsi qu'à la visite plusieurs autres chantiers engagés par la mairie.

Comme cela est de coutume et cette année encore, l'État dote les communes d'arrondissement d'un appui financier. Pour ce qui est de la mairie de douala 5è, c'est un montant de 100.millions de francs CFA qui leur a été octroyé.

Après avoir reçu cet appui, le maire Gustave Ebanda a décidé a son tour de doter sa commune de quelques infrastructures supplémentaire et importantes. C'est ainsi qu'il va prendre sur lui de construire une morgue communale a bonamoussadi , une école publique à Kotto et une maternité toujours à Kotto.


Après avoir pris toutes ces initiatives il semble de bon ton que le responsable de ces différents chantiers touche du doigt ceux-ci histoire d'avoir une vraie perception de l'État d'avancement des travaux.

Vendredi dernier, accompagné de certains conseillés municipaux , le maire Gustave Ebanda après avoir posé la première pierre de la morgue communale de bonamoussadi s'est rendu a kotto où une école publique est entrain de sortir de terre. conscient du niveau des travaux. le maire a donné des instructions strictes afin que tout soit prêt pour la prochaine rentrée scolaire.après l'école publique de kotto, c'est au CMA de Kotto que cette mini tournée s'est achevée. Ici c'est une maternité moderne qui est en construction. On peut apercevoir des murs qui sont déjà à une hauteur appréciable ainsi que la charpente qui est entrain d'être amorcée.

De telles actions du maire rentrent évidemment dans la politique d'amélioration des conditions de vie des populations de Douala 5è qui l'ont élu et qui s'apprêtent à lui renouveler leur confiance lors des futures joutes électorale.

C'est dans cette lancé que le maire Gustave Ebanda a promi de repasser dans trois mois pour vérifier que l'entreprise a respecté les délais et les garanties qu'elle a donné pour livrer ces différents chantiers.

26

AOÛT





Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.