Un affichage épuré

Pour Google, il s'agit de se mettre en conformité avec une disposition de la directive européenne relative au droit d'auteur à l'ère numérique, dont pour les éditeurs de presse, et sa transposition dans la législation française qui entrera en vigueur fin octobre. En l'occurrence, la création d'un droit voisin pour des agences de presse et éditeurs de presse.

Le résultat est essentiellement que Google fait en sorte de ne pas avoir à payer ces droits voisins qui ne touchent pas pour rappel les hyperliens ou l'utilisation de mots isolés. Dans le même temps, Google indique avoir mis en place des réglages fins pour les webmasters afin de préciser ce qu'ils souhaitent voir apparaître dans les aperçus.

Grâce à l'exception des hyperliens, le référencement n'est pas affecté. Reste à voir si l'absence de résultats enrichis portera un lourd préjudice en matière de trafic pour les sites concernés. C'est tout de même probable.




Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.